Arrê­tez les immo­la­tions, on n’est pas au Tibet !

Partager

Quelles en soient les causes morales, les immo­la­tions autres que celles de quelques télé­gui­dés par des gourous ensou­ta­nés en Rayban et Rolex n’intéressent que rare­ment les médias occi­den­taux et en parti­cu­lier français.

Aujourd’hui, c’est l’immolation par le feu d’un gendarme domi­ci­lié à Belfort qui vient allon­ger la longue liste de ceux n’ayant trou­vé que cette solu­tion pour faire entendre leurs voix. Ce n’est pas le premier, et sans doute pas le dernier puisque la fréquence est d’environ une tous 15 jours. Il est par consé­quent urgent que les médias fassent leur travail d’information en affi­chant ce slogan :

Arrê­tez les immo­la­tions, on n’est pas au Tibet ! 

(et donc personne ne vous écoute)

Le 19 juillet 2012, un agent de maîtrise du Grand Lyon …

Le 11 juillet 2012, un homme de 40 ans s’asperge …

Le 6 avril 2012, un homme de 62 ans s’immole …

La suite de cette liste non-exhaustive est dispo­nible ici