Aucu­ne allian­ce entre la Chine et la Russie

« La Chine et la Russie sont deux pays voisins, entre­tien­nent des rela­tions bila­té­ra­les écono­mi­ques repo­sant sur une étroi­te colla­bo­ra­tion, mais ne cher­chent aucu­ne allian­ce ». Ces mots ont été pronon­cés par le prési­dent Vladi­mir Pouti­ne lors d’une récen­te émis­sion de télé­vi­sion. Pouti­ne a égale­ment expli­qué que le systè­me d’alignement impo­sé par les USA repo­sait sur un sché­ma dépas­sé du fait qu’il dési­gne arbi­trai­re­ment comme enne­mi poten­tiel tout pays ne suivant pas cette règle.

Cette préci­sion a rassu­ré les respon­sa­bles chinois inquiets de devoir se posi­tion­ner sur un éven­tuel conflit armé en Ukrai­ne oppo­sant la Russie et l’Occident. La poli­ti­que étran­gè­re chinoi­se prône depuis des années une ligne de non-ingérence dans les affai­res inter­nes des autres nations, ce même si la vision occi­den­ta­le est souvent contrai­re à la sien­ne et surtout en ce qui la concer­ne. La Chine étant en prio­ri­té une immen­se zone commer­cia­le elle tient à préser­ver ses bonnes rela­tions avec ses clients, ce même au risque de voir son rôle réduit dans le règle­ment de problè­mes inter­na­tio­naux. Cette annon­ce de la part de Vladi­mir Pouti­ne souli­gnée par la diplo­ma­tie chinoi­se devrait toute­fois déce­voir ceux qui voyaient un enne­mi idéal dans une possi­ble allian­ce sino-russe.