Alimen­taire : en fait pas si mauvais que ça les Chinois

E ColiL’Europe avait déjà eu il y a quelques mois ses œufs à la dioxine. Ce sont actuel­le­ment des concombres produits dans des zones dites « bio » qui viennent de tuer deux personnes et en ont conta­mi­né 276 autres. La cause en est la bacté­rie E.coli ente­ro­hé­mor­ra­gique (Eceh), ce qui est quelque peu surpre­nant pour des légumes puisqu’elle se déve­loppe habi­tuel­le­ment en liai­son avec les produits bovins allant de la viande au lait.

À l’heure actuelle, personne ne sait encore comment cette bacté­rie a pu infec­ter des concombres espa­gnols et Hollan­dais, la source du foyer d’infection n’étant d’ailleurs pas encore certaine. Les services sani­taires euro­péens ont lancé une alerte afin de tracer les légumes et décou­vrir l’origine de la conta­mi­na­tion.

Il faudra donc se méfier à l’avenir de ne pas trop taper sur la seule Chine qui si elle est aussi confron­tée à ces problèmes, a l’excuse de ne pas être au même niveau d’encadrement juri­dique que l’Europe. Le risque zéro n’existe nulle part, pas plus dans la commu­nau­té Euro­péenne qu’ailleurs, qu’on se le dise.