AFP : une mani­fes­ta­tion forte­ment enca­drée par … 2 poli­ciers !

Laisse

En ce dimanche, l’AFP nous a grati­fiés de l’un de ses célèbres exploits jour­na­lis­tiques. Sous le titre « Chine. La police se déploie en masse après des appels à mani­fes­ter », celui qui se fait passer pour jour­na­liste arrive à rédi­ger une dépêche avec un grand vide, ce qui est habi­tuel pour cette agence qui oublie de plus en plus son rôle d’informer au béné­fice de celui de propa­gan­diste.

La légende origi­nale de la photo est celle-ci « Les mani­fes­ta­tions ont été enca­drées par une forte présence poli­cière. À desti­na­tion de cet éminent profes­sion­nel, je préci­se­rai que pour réali­ser un cadre il faut au moins quatre côtés ou bien un cordon prati­que­ment conti­nu. Les deux poli­ciers présents sur la photo sont donc loin de repré­sen­ter un cadre, d’autant plus que leur équi­pe­ment est loin de lais­ser penser au désir de leur part de répri­mer des mani­fes­tants d’ailleurs invi­sible sur le docu­ment photo­gra­phique.

Pour ce qui est du mot jasmin que ce même « grand repor­ter » nous annonce comme ayant été banni du net, cette affir­ma­tion est à mettre aux côtés de celle affir­mant que les termes Égypte ou Tuni­sie étaient inter­dits, ce qui après véri­fi­ca­tion s’est révé­lé tota­le­ment faux.
Afin que ce cet agent de l’information diri­gée fasse quelques progrès dans la compré­hen­sion des évène­ments, je mets ci-après quelques photos de ce qu’est un réel enca­dre­ment poli­cier. Pas besoin de venir en Chine pour voir cela, une simple mani­fes­ta­tion dans une démo­cra­tie occi­den­tale suffit.