18 kilo­mètres d’usine supplé­men­taire dans le Guangxi

refletsdechine.comLe Guangxi va se doter de la plus impor­tante usine de sucre du pays. Ce projet s’étendra sur une longueur de 18 km près de Chong­zuo, un village situé au centre des prin­ci­pales zones produc­trices, mais égale­ment très proche de la fron­tière viet­na­mienne.

Cette usine est l’œuvre de la région du Guangxi en parte­na­riat avec le groupe thaï­lan­dais MITR PHOL, un des plus impor­tants fabri­cants de sucre de son pays. Le montant de l’investissement est de 10 milliards de yuans, dont une partie sous forme de prêts consen­tis par la Banque du Golfe, un orga­nisme bancaire spécia­le­ment mis en place pour soute­nir le déve­lop­pe­ment des échanges commer­ciaux entre la Chine et l’Asean.

Si les travaux concer­nant l’usine propre­ment dite n’ont pas encore débu­té, les études concer­nant les infra­struc­tures routières touchent à leur fin avec les premières expro­pria­tions ? Ce sont en effet plusieurs routes qui vont être construites tant pour amener la matière première que pour dispat­cher ensuite les produits finis qui ne se limi­te­ront pas au seul sucre brut. Le Viet­nam et bien sûr la Thaï­lande seront avec la Chine les prin­ci­paux clients de cette unité de fabri­ca­tion appe­lée à de venir un gigan­tesque complexe agro-industriel. Si cette implan­ta­tion est une bonne chose pour l’économie régio­nale et plus locale, elle l’est égale­ment pour les produc­teurs de canne qui voyaient une partie de leur produc­tion annuelle stag­ner au bord des routes en atten­dant la venue des camions. Les pics de récolte sont en effet tels que les usines actuelles ont le plus grand mal à absor­ber cette matière première, la lais­sant dès lors en attente ce qui n’est pas sans risque lors des périodes de froid.