1 parti, 1 enfant et 1 chien

paysLa Chine serait elle un pays unique ? Peut-être pas, mais elle cultive sans nul doute la notion d’unicité. Diri­gé depuis 60 ans par un parti unique régnant sur tous les aspects de l’état, ce régime a d’abord instau­ré la poli­tique de l’enfant unique avant d’étendre cette dispo­si­tion aux chiens et chats des grandes villes.

Comme pour les enfants, la loi qui s’applique à Shan­ghai n’en est pas pour autant suivie à la lettre puisque sur 600 000 chiens, seuls 50 000 seraient offi­ciel­le­ment enre­gis­trés. Si ce règle­ment existe en fait depuis 1997, il n’a jamais été réel­le­ment appli­qué. Sa nouvelle mouture risque par contre de conduire à de nombreux aban­dons afin de ne pas risquer de payer l’amende prévue par la loi.