Situé à quel­ques kilo­mè­tres de Nanning, ce vieux villa­ge a été progres­si­ve­ment aban­don­né pour « raison écono­mi­que». L’immense plai­ne qui l’entoure four­nit une bonne partie des légu­mes consom­més par les habi­tants de la capi­ta­le de région. La haus­se des prix aidant, ces agri­cul­teurs, long­temps misé­ra­bles d’un point de vue finan­cier ont vu leur niveau de vie s’améliorer. Ces reve­nus en haus­se ont permis de construi­re…
L’évolution réel­le d’un pays ou d’une région ne peut être consi­dé­rée comme acqui­se que lors­que ces progrès concer­nent des zones géogra­phi­ques ou écono­mi­ques aupa­ra­vant défa­vo­ri­sées. Il est en effet faci­le de créer des sortes de labo­ra­toi­res sur des espa­ces limi­tés que l’on fait visi­ter ou que l’on met en avant en fonc­tion des besoins publi­ci­tai­res. Un autre aspect essen­tiel est de pouvoir compa­rer deux… 

Quoti­dien du Chinois

Analy­se d’urine contre chaus­su­res pres­que gratui­tes

Le titre de cet arti­cle peut surpren­dre, mais il ne faut pas perdre de vue que nous sommes en Chine. Si l’explosion du nombre d’internautes s’accompagne d’une haus­se verti­gi­neu­se du nombre d’arnaques, les créneaux plus tradi­tion­nels sont tout autant concer­nés. Parmi les cibles figu­rent les person­nes âgées comme l’a récem­ment démon­tré la décou­ver­te d’une usine d’assemblage de télé­pho­nes mobi­les desti­nés aux seniors. De ces appa­reils vendus comme neufs, seule… 

Maria­ge sous réser­ve d’acceptation de crédit

En Fran­ce, l’achat d’un loge­ment se fait souvent après le maria­ge et même après la nais­san­ce du ou des enfants. En Chine, les choses sont sensi­ble­ment diffé­ren­tes du moins au départ, la fina­li­té étant assez proche. Pour un jeune Chinois, pouvoir se marier est bien moins lié à la rare­té rela­ti­ve des jeunes filles qu’à deux éléments incon­tour­na­bles n’ayant que peu de rapport avec les senti­ments qui unis­sent deux… 

Hors-Série

Expa­triés, pour­quoi parler chinois ne sert à rien ?

Après 12 ans passés en Chine, un constat s’impose : pour un expa­trié, parler chinois ne sert à rien et peut même se révé­ler handi­ca­pant ! Ce juge­ment qui devrait me faire des amis parmi les inven­teurs de métho­des linguis­ti­ques deman­de quel­ques expli­ca­tions. Parler la langue du pays consti­tue pour­tant un… 

Toujours en Chine

Violen­ce à tous les étages (I)

Pour de nombreu­ses raisons, la Chine est un pays complexe. Parve­nir à le décri­re, ou à l’expliquer pour les plus préten­tieux, est-il lié à la durée du séjour ? C’est ce que j’ai pensé dans un premier temps et même dans un deuxiè­me. Après bien­tôt douze ans en Chine, certains aspects que je pensais être des certi­tu­des s’éloignent pour abou­tir à bien plus de ques­tions que de répon­ses. Parmi mes… 

Un marché auto­mo­bi­le très dicta­to­rial

Lors des deux derniè­res décen­nies, le nombre de voitu­res en Chine a augmen­té de maniè­re verti­gi­neu­se, les ventes étant passées de 500 000 en 1998 à plus de 21 millions à 2015. Même sans évoquer les effets néga­tifs liés à la pollu­tion engen­drée par cette haus­se, le parc auto­mo­bi­le chinois est confron­té à un problè­me majeur qu’est celui de son iden­ti­té. Cet aspect a été abor­dé lors d’un sympo­sium orga­ni­sé…

Série : Voya­ge Chine

Xishuang­ban­na, séquen­ce « Touris­me »

Comme la plupart des régions du monde possé­dant un mini­mum de carac­tè­re, l’activité écono­mi­que du Xishuang­ban­na repo­se pour partie sur le touris­me. Le déve­lop­pe­ment rapi­de des moyens de trans­port asso­cié à une haus­se des reve­nus d’un grand nombre de Chinois (ou l’inverse) fait que ce terri­toi­re est parti­cu­liè­re­ment prisé. S’ajoute un climat pour le moins agréa­ble quasi­ment toute l’année et… 

Un roman palpi­tant en 16 épiso­des et en exclu­si­vi­té sur Reflets de Chine.

RapideVisaVotre Deman­de de visa chine

sans vous dépla­cer

Histoi­re des rela­tions Euro­pe – Chine par Jean Clau­de Martin

‘La joie des monta­gnes et des eaux, on y accè­de en esprit, en même temps qu’on la loge dans le vin ;’ Ouyang Xiu, XIe siècle. 景 山水 Dans nos socié­tés occi­den­ta­les contem­po­rai­nes, le recours à la natu­re traduit un besoin d’apaisement psycho­lo­gi­que face à l’instabilité créée par les inno­va­tions tech­ni­ques, les ruptu­res socia­les et par les crain­tes sécu­lai­res des savoirs scien­ti­fi­ques. Ainsi,… 
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Chargement...