Partager

Lis moi avec webReader

YuanAu travers d’une nouvelle loi en vigueur le 1er août prochain, le gouvernement chinois veut lutter contre la violence et la « perversion » de certains jeux en réseau.

L’accès aux divertissements virtuels mettant en avant des scènes de cruautés, mais également fonctionnant sur un système de monnaie virtuelle sera donc interdit aux personnes de moins de 18 ans. En Chine, les jeux en ligne sont en constante augmentation avec une année 2009 ayant connu une évolution du chiffre d’affaires de 40 % en rapportant la somme 26 milliards de yuan.

Cette loi, comme bien d’autres du genre, risque fort d’être l’occasion de nouveaux lieux clandestins, ceux-ci existant déjà en quantité, seul un petit nombre faisant les frais d’une enquête bien souvent placée sous les feux des projecteurs et largement médiatisée.

Si la saisie d’appareils transformés en « machine à sous » est chose courante, c’est pour la simple raison que le nombre ne cesse d’augmenter, prouvant ainsi que les risques de confiscation et d’amendes sont loin d’être dissuasifs en rapport des bénéfices tirés.

Il faut également mentionner les loteries officieuses auxquelles joue tout chinois normalement constitué, et ce, quelle que soit sa classe sociale. Derrière ces jeux, se cachent bien souvent des réseaux parfaitement constitués, dont les têtes sont parfois à l’abri des poursuites à Hong Kong ou ailleurs.

Ce nouveau texte, ayant pour but la protection des mineurs, ne viendra par conséquent que s’ajouter à celles déjà nombreuses, qui si elles ont le mérite d’exister, n’en restent pas moins grandement inefficaces, car n’étant que rarement appliquées sur le terrain, ou de manière très épisodique.

Pas de commentaire pour l'instant

Comments are closed.