Navigation Menu

Les funé­railles de Kim Jong : des médias qui ne seront pas regrettés !

médiasC’est la plupart du temps sur un ton moqueur que les médias hexa­go­naux (limites géogra­phiques et esprits confon­dus) relatent les obsèques de l’ex-président Nord-Coréen. Bien que cette personne ne fasse pas partie de mes amis, je trouve ces critiques plus que dépla­cées lorsque l’on se souvient de la ferveur entou­rant la mort de Lady Di en Angle­terre, de Mickael Jack­son ou autre Steve Jobs qui fut tout aussi déplacée.

Qu’auraient dit ces mêmes médias s’ils avaient été seule­ment exis­tés lors de la mort d’Elvis Pres­ley ou de Lennon, qui sont encore de nos jours véné­rés par des gens en appa­rence normaux. La diffé­rence notable est sans doute que les tordus venues pleu­rer sur la tombe de leur star préféré n’étaient pas obli­gées de se montrer aussi ridi­cule alors que le choix était bien plus déli­cat pour bien des Nord Coréens.

Entre choi­sir de passer pour un abruti de manière déli­bé­rée et le fait d’y être obligé, la diffé­rence est assez forte pour être rele­vée, sauf bien entendu pour ces médias qui lorsqu’ils seront morts trou­ve­ront de nombreuses personnes pour applau­dir cette disparition.

Mais comme dit le proverbe «  Le ridi­cule ne tue pas » donc ils peuvent encore croire en une certaine immortalité.

Albié Alain
Vit non pas dans une mégapole pleine d'expatriés, mais dans un village plein de Chinois.
Pour le reste faut-il être diplômé pour comprendre le monde, chacun sa réponse en fonction de ses propres diplômes.
La publication d'extraits de cet article est autorisée sous réserve qu'un lien renvoie vers l'original.