Deux étages sont souvent plus hauts qu’un seul

À l’origine, ce bus d’une ligne régu­liè­re de Nanning n’était pas équi­pé d’une plate­for­me décou­ver­te, mais possé­dait deux étages. Le chauf­feur n’a pas pris en comp­te le porti­que limi­tant la hauteur à 3,50 m, ce qui a provo­qué l’arrachage du toit. Plusieurs passa­gers ont été bles­sés à des degrés divers, mais aucun décès n’est à déplo­rer.

Le chauf­feur habi­tué à ce circuit a expli­qué que c’était la premiè­re fois qu’il condui­sait un bus à deux étages et qu’il avait oublié la hauteur supplé­men­tai­re au moment de passer sous le porti­que. Il a été mis à pied durant le temps de l’enquête, ce qui lui permet­tra de passer sans diffi­cul­té sous tous les porti­ques de la ville.