Le monde vu de Chine

.

Des vins chinois surclassent des Bordeaux : qu’avait bu le jury ?


Des vins chinois surclassent des Bordeaux : qu’avait bu le jury ?Les vins chinois ne valent rien ou pas grand-chose, cela tout le monde le sait tant cet argument est inlassablement répété. C’était d’ailleurs il y a quelques années la même chose pour d’autres productions émanant des « pays du Nouveau Monde », du moins vu par quelques Français certains de cette supériorité héritée.

Sans doute lié à un repas trop arrosé d’alcool de riz et quelques enveloppes rouges aidant, un jury a eu l’outrecuidance de décerner les quatre premières places à des vins originaires de la minuscule région autonome du Ningxia. Lors d’une dégustation aveugle opposant divers Bordeaux à des produits originaires de cette région à forte concentration ethnique, c’est un Médoc qui prend une surprenante cinquième place, le contenu ayant sans doute mal supporté le voyage.

Il faut dire que le jury était composé en partie de Chinois, que la dégustation se passait en Chine, ce qui a déjà passablement impressionné des juges français mal à l’aise avec un policier derrière leurs dos, le doigt sur la gâchette. Dès lors ce classement n’a qu’une valeur relative et ne devrait pas provoquer d’incident diplomatique majeur.

Plaisanterie mise à part, il serait judicieux de considérer que si la majeure partie des vins chinois sont encore loin d’être des concurrents sérieux pour la France en termes de qualité, ce secteur progresse à l’image d’autres où là encore les clichés prennent le pas sur la réalité. Comme il est souvent écrit ici, il faut faire attention à ne pas trop dormir sur nos lauriers au risque de se voir un jour dépassé par des produits médiatiquement jugé médiocre afin de plaire à l’opinion publique. Les vrais professionnels du secteur vinicole sont eux très au fait des progrès réalisés, le concours cité plus haut n’étant donc pas une surprise pour eux.

Des régions comme celle du Ningxia disposent en effet d’un terroir particulièrement bien adapté à la production de vins de qualité. Financièrement aidés par des responsables politiques désirant faire sortir cette région de sa pauvreté, les investissements y sont importants et commencent à porter leurs fruits. C’est ainsi qu’en décembre dernier un de ces vins du Ningxia avait fait sensation à Londres en remportant un des prix au Decanter World Wine Awards.

Si ces productions de qualité sont encore peu nombreuses, reste à leurs producteurs à les protéger de concurrents locaux qui n’hésitent pas à utiliser cette notoriété naissante pour écouler des vins de qualité plus que médiocre. Ce sera à l’avenir un des défis auquel seront confrontés les viticulteurs chinois proposant des produits de qualité. Des scandales à répétition dans ce domaine ruineraient les efforts de ces dix dernières années, ce surtout face à leurs homologues occidentaux sachant très bien mettre en avant les dérives chinoises pour plus aisément oublier les leurs.

Pour conclure, un message sous forme d’une vidéo à l’attention des membres français du jury de ce concours et des suivants.

[flv width="640" height="480"]http://www.refletsdechine.com/videos/bourvil.flv[/flv]

Publié par le .



Albié Alain

Vit non pas dans une mégapole pleine d'expatriés, mais dans un village plein de Chinois. Pour le reste faut-il être diplômé pour comprendre le monde, chacun sa réponse en fonction de ses propres diplômes. La publication d'extraits de cet article est autorisée sous réserve qu'un lien renvoie vers l'original.