Navigation Menu

C’est bon pour le moral

C'est bon pour le moralDans les années 80, un groupe sortit une chan­son qui eut un grand succès et dont le titre était : «c’est bon pour le moral». Cette chan­son semble avoir marqué l’esprit de certains jour­na­listes qui y asso­cie le sketch de Dany Boon : «je vais bien, tout va bien» mais égale­ment la méthode Coué avec son approche plus posi­tive que réaliste. C’est dans cette lignée que depuis un certain temps appa­raissent des articles sur la Chine, prédi­sant son effon­dre­ment ou du moins son rapide déclin. A croire que le cas d’une réces­sion en Chine ferait les affaires du vieux conti­nent ; là aussi, la vérité est ailleurs…

C'est bon pour le moralDans les années 80, un groupe sortit une chan­son qui eut un grand succès et dont le titre était : «c’est bon pour le moral». Cette chan­son semble avoir marqué l’esprit de certains jour­na­listes qui y asso­cie le sketch de Dany Boon : «je vais bien, tout va bien» mais égale­ment la méthode Coué avec son approche plus posi­tive que réaliste. C’est dans cette lignée que depuis un certain temps appa­raissent des articles sur la Chine, prédi­sant son effon­dre­ment ou du moins son rapide déclin. A croire que le cas d’une réces­sion en Chine ferait les affaires du vieux conti­nent ; là aussi, la vérité est ailleurs…

Certains médias sont heureux car n’ayant rien de sérieux à dire contre la Chine (à croire qu’ils sont payés pour cela), ils ont trouvé un nouveau sujet de disser­ta­tion qui est la baisse d’activité de ce pays.

Prédit par des experts, et en espé­rant que ce ne soit pas les mêmes que ceux qui n’ont pas vu arri­ver la crise écono­mique, le rythme de crois­sance de la Chine va s’affaiblir pour passer aux alen­tours de 8 ou 9 %. Vu le nombre d’articles sur le sujet et l’exclusive du pays concerné, les autres pays dont la France ne seront bien entendu pas touchés :

Aucune entre­prise ne fermera en raison de la crise

Il n’y aura pas plus de chômeurs

Notre crois­sance va se main­te­nir sinon augmenter

C'est bon pour le moralDonc, on s’intéresse à la Chine car la Madame Soleil des médias prévoie une avalanche de conflits sociaux et d’affrontements ce qui semble­rait nous faire plai­sir, du moins à certains, ou pour­rait favo­ri­ser notre floris­sante écono­mie. Bien que l’Euro soit en ce moment au fond du trou par rapport au Yuan et même au dollar, tout va bien et la confiance est là car comme dit plus haut, le plus impor­tant étant ce qui va se passer en Chine en 2009.

Tout ce remue ménage ne sert bien évidem­ment à rien car personne ne sait ce qui va se passer et encore moins nous qui ne sommes pas capables de calcu­ler la largeur d’une route en fonc­tion du trafic à venir dans les deux ans qui viennent. . À croire que certains jour­na­listes libres et indé­pen­dants ont passé un contrat avec le gouver­ne­ment pour cacher la vérité natio­nale et détour­ner l’attention, mais je plai­sante bien sûr …

Toujours est-il que le système de nivel­le­ment par le bas conti­nue et qu’au lieu de moti­ver les gens en les pous­sant à s’investir, on leur explique que tout va bien et qu’ils n’ont qu’à regar­der les autres, meilleure façon de rentrer dans le mur.

Mais reve­nons à la Chine, le gouver­ne­ment a lancé un vaste plan de soutien de l’économie alors que nous aidons les banques à combler leurs pertes et allons aider quelques entre­prises à faire plus de béné­fices. Comme toujours dans ces cas, cela a permis de trou­ver du boulot à un certain nombre de poli­tiques privés d’emploi ou gênants, en les nommant secré­taire d’état à la relance et autres inep­ties du genre ; excep­tion cultu­relle Fran­çaise oblige.

Ce qui est certain et sans être un expert, c’est que la crois­sance Chinoise va bais­ser car certains pays Occi­den­taux étant en réces­sion ou en crois­sance nulle, il est clair que les expor­ta­tions Chinoises seront moins impor­tantes que par le passé. Un certain nombre d’usines dédiées à l’exportation ont d’ailleurs déjà fermé  depuis début 2008 et de nombreux migrants ont rega­gné leurs régions natales. Une fois encore certains médias se sont fait l’écho des 6000 entre­prises qui avaient cessé leur acti­vité, bien entendu sans préci­ser combien de nouvelles avaient été crées et quel pour­cen­tage repré­sen­tait ce chiffre de 6000 qui semble énorme pour un petit pays comme le notre. Il y a dans le Guang­dong envi­ron 600 000 entre­prises diverses et la ferme­ture de ces 6000 compa­gnies ne repré­sentent donc que 1 % du total des entre­prises et même si ces société ont licen­cié en masse, il ne sert à rien de se faire plai­sir de cette façon car cela finit par rendre sourd surtout si l’on compare au chiffre Fran­çais où 55 000 entre­prises (+10% qu’en 2007) ont été placées en liqui­da­tion en atten­dant les plans de 2009 qui devraient être assez conséquents.

Sans vouloir encen­ser le système Chinois, il faut noter une parti­cu­la­rité inté­res­sante qui est que le plan de relance est partiel­le­ment auto­fi­nancé alors que celui de plusieurs pays repose sur l’emprunt public total déjà bien trop impor­tant, mais il est vrai que là aussi ce sera un cadeau empoi­sonné pour les géné­ra­tions à venir qu’il est impor­tant de cacher pour l’instant.

Y aura-t-il plus de mouve­ments sociaux que d’habitude ? Oui, sans doute mais sûre­ment pas pas à hauteur de l’espérance de certains car les Chinois savent qu’ils n’ont rien attendre d’un chaos dont ils sortent tout juste et de plus le gouver­ne­ment fera le maxi­mum pour limi­ter le mécon­ten­te­ment ambiant qui est dû, rappe­lons le à une baisse de l’activité Occi­den­tale et non à une quel­conque magouille d’un trader ou autres spécu­la­tions nauséa­bondes. Les diri­geants Chinois ont en effet tout inté­rêt à assu­rer la paix sociale s’ils veulent se main­te­nir au pouvoir en conser­vant ce système et même si les propo­si­tions de la «charte 08″ ne repré­sente pas une alter­na­tive crédible par manque de points concrets, certains Chinois peuvent se poser certaines ques­tions sur la gestion de leur pays auxquelles il faudra que le gouver­ne­ment mais égale­ment les élus locaux apportent des réponses.

Je veux bien que l’on se rassure comme l’on peut mais souhai­ter le malheur de quelqu’un n’a jamais été la solu­tion pour s’en sortir soi même d’autant plus qu’une baisse notable de l’activité en Chine serait préju­di­ciable à certaines compa­gnies Fran­çaises qui exportent vers la Chine comme les produits de luxe et autres. La Chine a déjà annulé un certain nombre de commandes d’avions pour 2009 et que je sache, cela n’a pas créé d’emplois supplé­men­taires en Europe, bien au contraire et il est évident qu’une baisse de la conso­ma­tion aurait avant tout des effets sur les produits «super­flus». Peut être faudra t’il se déci­der un jour à chan­ger le système d’enseignement des écoles de jour­na­lisme et de poli­tique en faisant moins de cours de philo­so­phie à trois sous et bien davan­tage d’économie.

Il faudra bien accep­ter un jour que le monde change et si l’on ne veut pas être relé­gué à la place du « Schtroumpf aigri », nous avons tout inté­rêt à chan­ger rapi­de­ment notre compor­te­ment d’enfant gâté par la naissance.

 

 

Albié Alain
Vit non pas dans une mégapole pleine d'expatriés, mais dans un village plein de Chinois.
Pour le reste faut-il être diplômé pour comprendre le monde, chacun sa réponse en fonction de ses propres diplômes.
La publication d'extraits de cet article est autorisée sous réserve qu'un lien renvoie vers l'original.