Le monde vu de Chine

.

Apprendre le Chinois avec Chinoispod.fr


mainIl existe plusieurs méthodes pour apprendre à parler le mandarin. Chinoispod.fr propose la sienne sous une forme quelque peu particulière puisqu’au format MP3, ce qui permet de les copier ensuite sur son lecteur portable, il est dès lors aisé d’écouter ce « professeur particulier » n’importe où que l’on se trouve. Afin d’en savoir un peu plus tant sur la méthode que sur ses créateurs, j’ai demandé à Thierry Charnal de répondre à quelques questions.

Qui êtes-vous et qu’est-ce qui vous a poussé à élaborer la méthode que proposez-vous ?

Je m’appelle Thierry CHARNAL , je suis français, j’ai 40 ans et je vis en Chine depuis 2004, je suis actuellement professeur dans une université chinoise.
Je suis parti en Chine avec ma femme (elle est d’origine chinoise) avec l’idée que ce pays pouvait nous apporter quelque chose de nouveau, de nouvelles expériences, etc.
À cette époque, à notre arrivée à Shanghai je ne parlais pas un mot de chinois.
Je devais donc l’apprendre, ne pouvant me payer le luxe d’aller dans une université chinoise qui selon moi rançonne les étudiants étrangers par des tarifs exorbitants, je décidais donc d’apprendre par mes propres moyens.
Malheureusement pour moi je ne trouvais pas de support en français ou très peu, même si Shanghai possède de nombreuses librairies, on ne dénichait que des ouvrages destinés aux anglophones (pour les futurs arrivants à Shanghai, dans la rue Fuzhou, à côté de people square).
Sur internet c’était la même chose, je ne trouvais pas de sites pour les francophones ou très peu et par conséquent il y avait un vide, un manque que je pensais pouvoir combler. J’ai donc très tôt commencé à méditer sur le projet, mais à cette époque je n’avais que peu de relation autour de moi, j’ai donc dans un premier temps rédigé des dialogues tirés de mon expérience personnelle avec l’espoir de trouver plus tard les bonnes personnes pour bien commencer le projet.

A quel public s’adressent vos services ?

Le site est destiné aux francophones souhaitant apprendre le mandarin avec un niveau débutant, mais aussi à ceux qui souhaitent améliorer leur niveau.
Le site chinoispod.fr propose des ressources permettant un apprentissage graduel, la langue enseigne est le mandarin, langue officielle en Chine.

Question quelque peu « vache », mais les internautes ont pris l’habitude de se servir sur le web sans souvent écrire seulement un merci. Proposer des services payants ne va-t-il pas à contre-courant de cette mode d’ailleurs parfois détestable du beaucoup contre rien ?

Ne possédant pas de compétences en web marketing, je ne pouvais pas prendre le risque de mettre sur le net un site ouvert à tous en espérant y attirer des sponsors, des mécènes.
Mes compagnons et moi, nous dépensons beaucoup d’énergie pour offrir un site d’apprentissage du chinois.
Je suis confiant, chinoispod saura trouver sa place auprès des apprenants, il suffit d’y mettre de l’énergie et d’être patient, les premiers commentaires envoyés par certains membres sont encourageants et nous allons continuer sur cette voie.

 Quelle est la plus grande difficulté dans la langue chinoise orale. Je pense en particulier aux tons, mais en existe-t-il d’autres ?

Chaque langue renferme des aspects particuliers plus ou moins difficiles à appréhender, les tons peuvent être une difficulté, mais lors d’un échange avec un Chinois indulgent on arrive toujours se faire comprendre. De mon côté, il y a des sons en mandarin qui se ressemblent fortement, il m’arrive encore aujourd’hui de buter sur ses sons.
La principale difficulté c’est soi-même, l’apprentissage d’une langue exige du temps, de la persévérance et même de la ténacité. Il faut se fixer un rythme et s’y tenir, cela peut-être 10 minutes chaque jour ou 2 heures chaque semaine peu importe, le plus important étant de garder la cadence.

Un problème qui m’a gêné au début et dont peu de personnes mettent en lumière concerne nos accents locaux. En ce qui me concerne celui de mon Sud Ouest natal ne m’a guère favorisé. Quelle est par conséquent la meilleure origine régionale pour parler correctement le chinois ?

Selon moi il n’y a pas de meilleure région pour dialogue en mandarin, mon conseil serait de chercher à dialoguer avec les jeunes, les étudiants. Dans les universités chinoises, les étudiants ont l’obligation d’utiliser le mandarin dès qu’ils entrent dans une salle de classe.

Pourriez-vous décrire en détail le fonctionnement de votre méthode tant sous un aspect pédagogique que financier ?

L’apprenant mandarin pourra accéder aux leçons qu’après avoir choisies sa formule d’abonnement qui sont : un mois, trois mois, 6 mois et un an. Les tarifs ne sont pas exagérés ils expriment simplement la qualité et le travail accompli.
La formule « un mois » n’est destinée qu’à ceux qui désirent seulement être rassurés par la méthode.
Concernant la méthode, l’apprenant aura accès à toute la ressource présente sur le site.
Chaque leçon se compose d’un texte écrit en chinois, en pinyin et bien sûr en français. Le dialogue est enregistré avec des voix féminines et masculines, ma voix ne fait que traduire en français.
L’apprenant écoute le fichier mp3 comprenant le dialogue, le vocabulaire et lis les explications (sur un aspect particulier du dialogue). L’étudiant aura la possibilité d’enregistrer sa propre voix via le module présent avec chaque dialogue, il pourra ainsi s’écouter et comparer sa voix avec celle de nos intervenants. Un nouveau service payant est proposé à nos futurs apprenants, dans la partie abonnement ils peuvent choisir de dialoguer en chinois directement avec un de nos intervenants via Skype.
La grammaire chinoise est relative simple à côté de la nôtre, malgré tout l’étudiant aura accès à une cinquantaine de règles grammaticales pour le premier niveau.

 Que proposez-vous en supplément des méthodes orales sur le site chinoispod.fr ? Certains accès sont-ils gratuits ?

Le site possède une rubrique « ressource » ouverte à tous permettant à chacun d’étudier le pinyin, étape obligatoire avant de passer à l’étude des dialogues. La rubrique propose également de nombreuses vidéos, dont le film du mois tiré du site demainLachine, l’étude des principaux caractères chinois (au final 1000 caractères).

Merci Thierry pour ces précisions. Afin de soutenir ce projet des plus intéressants, Reflets de Chine vous proposera régulièrement quelques leçons gratuites en partenariat avec Chinoispod.fr. Voici la première :

[media id=80]

 

Votre avis sur cet article


Soumettre votre avis
* Champ obligatoire

Reflets de Chine
Chajiang Lu HengxianGX530300 CHINA 
 • xxxxxx

Publié par le .



Albié Alain

Vit non pas dans une mégapole pleine d'expatriés, mais dans un village plein de Chinois. Pour le reste faut-il être diplômé pour comprendre le monde, chacun sa réponse en fonction de ses propres diplômes. La publication d'extraits de cet article est autorisée sous réserve qu'un lien renvoie vers l'original.