Le monde vu de Chine

.

À l’image des réseaux sociaux, la pilule devient également nominative


ChinoisDepuis quelques jours certains médias occidentaux nous rebattent les oreilles avec le fait que les internautes doivent désormais décliner leur véritable identité sur les réseaux sociaux. Bien plus important que le fait de pouvoir dire anonymement que le responsable local est corrompu, ce que les personnes intéressées savent, se met en place une mesure bien plus néfaste au droit à la vie privée.

Ces mêmes médias étant silencieux sur cette question, j’en déduis qu’ils sont soit ignorants, soit misogyne ou bien les deux à la fois. Se mettant progressivement en place suite à un texte législatif totalement inconnu, les personnes demandant la délivrance de la pilule contraceptive doivent en effet prouver leur identité. Si cette mesure n’est pas un souci pour les couples « légaux » ou relativement âgés, il en est tout autrement des jeunes filles. Dans un pays où les avortements précoces sont fréquents et sont la cause de nombreux problèmes lorsque ceux-ci sont pratiqués dans des conditions douteuses, il est aberrant de demander à des personnes souvent mineures de décliner leur identité pour la délivrance d’un tel contraceptif. Pourquoi ne pas demander la même preuve lors de la délivrance de préservatifs masculins, les personnes les achetant pour les mâcher à la place du chewing-gum étant assez rares.

Il est vrai qu’un pays « aussi avancé » que la France en est encore à débattre sur ce sujet de l’anonymat lié à la gratuité, alors que l’interruption volontaire de grossesse l’est depuis pas mal de temps. Ne pas imiter ce qui se fait de pire ailleurs serait donc une bonne chose pour les responsables de ce domaine qui doivent en Chine regarder la situation telle qu’elle est, et ce bien plus que ce qu’elle devrait être sur un point de vue idéologique.

Cette mesure est d’autant plus hypocrite que dans bien des cas la jeune fille demande dans les meilleurs des cas à sa mère, et dans les autres à une amie majeure, d’acheter ce qui l’empêchera de parfois ruiner sa vie. Ce monde est déjà largement conçu par et pour les hommes sans y ajouter une mesure aussi inutile que discriminatoire. Si la Chine a dépassé l’occident dans certains domaines techniques, elle doit également démontrer son avance dans un domaine où sa culture n’est pas comme d’autres emprisonnée dans des considérations religieuses archaïques.

Sur de nombreux forums chinois, les jeunes filles contestent cette mesure, alors que les « mecs » eux se plaisent dans le silence qui convient en réponse à un problème « uniquement féminin ». Le seul conseil que je pourrais leur donner pour pousser leur compagnon à être un peu plus présents dans ce débat serait non pas une grève de la faim à l’image de certains dissidents médiatisés, mais une abstinence totale ce qui les incitera à participer au mouvement d’une importance bien supérieure à celle de quelques paysans soucieux de leur confort personnel.

Votre avis sur cet article


Soumettre votre avis
* Champ obligatoire

Reflets de Chine
Chajiang Lu HengxianGX530300 CHINA 
 • xxxxxx

Publié par le .



Albié Alain

Vit non pas dans une mégapole pleine d'expatriés, mais dans un village plein de Chinois. Pour le reste faut-il être diplômé pour comprendre le monde, chacun sa réponse en fonction de ses propres diplômes. La publication d'extraits de cet article est autorisée sous réserve qu'un lien renvoie vers l'original.