Navigation Menu
Grosses ficelles : 298 morts ne valent pas une guerre

Grosses ficelles : 298 morts ne valent pas une guerre

En 1914, la mort d’un archi­duc a été la raison invo­quée pour déclen­cher la Première Guerre mondiale. Cent ans plus, celle de 298 personnes inno­centes ne méritent que quelques gesti­cu­la­tions de la part de ceux dési­gnant les cibles en fonc­tion de leurs inté­rêts. Des irres­pon­sables nommant les coupables, telle est la tendance actuelle …

Cet article est réservé aux lecteurs inscrits. Cliquez sur un des boutons ci-dessous pour vous iden­ti­fier ou vous inscrire.

Connexion Enre­gis­tre­ment

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>